Des ions lourds et des glaces pour l’astrophysique

Intervenant Philippe BODUCH Université de Caen Normandie – CIMAP/GANIL

Depuis 2008, une équipe du CIMAP-GANIL se concentre sur l’irradiation de glaces d’intérêt astrophysique avec des ions lourds. Ces glaces sont composées de molécules simples telles que H2O, CO, CO2, NH3… Elles sont présentes sur les comètes, les satellites de certaines planètes (lunes joviennes par ex.) et sur les grains composant les nuages denses. Ces glaces sont soumises à différentes radiations présentes dans l’espace : UV, vents stellaires, rayons cosmiques… Les irradiations aux protons et aux UV ont fait l’objet de nombreuses études. Avec les ions lourds, seules quelques études ont été réalisées à basse énergie. Il nous a donc paru important de simuler en laboratoire les interactions entre des ions lourds rapides et les glaces présentes dans l’espace afin de comprendre le rôle des rayons cosmiques dans l’évolution de ces glaces. Ces ions déposent localement une très grande quantité d’énergie. Ils peuvent alors générer des effets non observables avec des particules plus légères. Dans ce cadre, je présenterai l’étude de glaces simples et des mélanges à une température de 15 K irradiées par des ions lourds produits par le GANIL (Grand Accélérateur National d’Ions Lourds, Caen, France). Les effets d’irradiations sont analysés in situ par spectroscopie photonique (infra-rouge par transformée de Fourier et UV-Visible). Les résultats présentés lors de ce séminaire porteront sur les effets induits sur la structure de la glace, sur les modifications chimiques et sur le rôle de l’implantation. Les perspectives seront aussi abordées, notamment sur l’utilisation d’un nouveau dispositif ultravide IGLIAS financé par l’ANR ainsi que les travaux sur les molécules plus complexes (molécules aromatiques hétérocycliques, par ex.).