DPM

Présenté par Karine Le Bris, Professeur associé, Département de Physique, Université Saint-Francis-Xavier, Nouvelle Ecosse, Canada

Professeur invité : Lawrence Livermore National Laboratories, Californie, Etats-Unis (2017)

Résumé de la présentation : La détection /in situ/ de gaz sous forme de traces trouve des applications dans des domaines aussi variés que les sciences de l’atmosphère, l’astrophysique, le contrôle de la qualité de l’air, la sécurité et les analyses médicales. La spectroscopie dans le moyen infrarouge est un outil particulièrement intéressant pour la détection des constituants minoritaires, la plupart des molécules possédant des modes vibrationnels actifs dans cette gamme spectrale. Cependant, le manque de sources laser fiables dans ces longueurs d’onde ainsi que la longueur du trajet optique requise par la spectroscopie d’absorption traditionnelle, ont longtemps confiné cette technique aux applications en laboratoire. L’apparition de lasers à cascade quantique à large bande dans la gamme spectrale entre 8-11,5 um ouvre des possibilités intéressantes de détection spectroscopique au-delà des techniques traditionnelles. La combinaison de ces nouveaux lasers accordables et de techniques d’absorption par cavité résonante permettent maintenant la création de détecteurs optiques extrêmement compacts. Cet exposé portera principalement sur deux développements : la spectroscopie de sortie intégrée en cavité hors axe (OA-ICOS) et la spectroscopie en modes de galerie chuchotante (WGM). Les avantages, les défis et les applications attendues pour ces nouveaux détecteurs seront présentés.