Un regard microscopique sur le septième continent

Présentée par Alexandra TER HALLE - Laboratoire des Interactions Moléculaires et réactivité Chimique et Photochimique Université de Toulouse

L’accumulation de débris de plastique dans le milieu marin est devenue une grande préoccupation environnementale. La communauté scientifique constate qu’avec l’état actuel de nos connaissances nous ne sommes pas en mesure d’en évaluer l’impact à venir sur les écosystèmes.
 
Les expéditions 7ème continent ont pour objectif de mobiliser l’opinion publique sur l’étendue de la pollution par les plastiques dans les océans et d’acquérir des données scientifiques. Ces expéditions se concentrent sur la pollution de plastique en milieu hauturier qui est encore très peu étudiée. En 2014 et 2015 le gyre de l’océan Atlantique Nord a été exploré. L’équipage est formé de dix personnes aux compétences variées et complémentaires (4 marins, 1 médecin, 4 scientifiques et 1 caméraman). Le bateau a sillonné près de 2500 kilomètres en haute mer pour des prélèvements et des mesures dans la zone d’accumulation.
 
Le principe de cette campagne consiste à effectuer des observations et collecter des échantillons qui sont ensuite analysés en laboratoire. Le volet scientifique propose une approche pluridisciplinaire qui rassemble des compétences en océanographie, en biologie et en chimie. Les objectifs de la campagne 2015 étaient de cartographier la pollution, caractériser le milieu naturel et réaliser une étude physico-chimique des plastiques récoltés.