Marc Céleste

En L3, Marc Céleste visite le cyclotron de la Réunion

Il y rencontre un physicien médical qui le conforte dans son choix d’orientation. Il quitte son île natale et choisi le master de Rennes car "en plus de la physique fondamentale, dès la première année, il y a déjà une connotation physique médicale" indique le jeune homme, qui poursuit son stage au sein du service de Physique Médicale du Centre Eugène Marquis de Rennes.

Que leur a apporté la formation de master de physique médicale ?
Pour Marc, cette formation lui a donné "les clés pour la réussite du concours" et "l’ouverture d’esprit nécessaire pour exercer le métier de physicien".

Quels conseils donneraient-ils à un.e étudiant.e intéressé.e par ce parcours ?
Marc conseille de bien se renseigner sur le parcours et le domaine de la physique médicale, ainsi que sur ce métier. "La formation étant relativement spécialisée, il faut donc être certain de son objectif professionnel" déclarent-ils en choeur. "Pour devenir physicien médical, le master ne suffit pas. Il faut passer le concours du DQPRM qui se déroule pendant notre deuxième année de master (généralement en janvier)".

Cette personne témoigne au sujet de...